dossier de documentaire

Comment bien construire votre dossier de documentaire ?

Vous  donnerez toutes ses chances à votre projet en écrivant un dossier de documentaire. En effet, ce dernier est indispensable pour proposer votre film à une production, un diffuseur ou demander un financement. Et l’écrire vous guidera pour penser votre film ou série en amont du tournage.

 

Quel est votre objectif en écrivant votre dossier ?

Vous donnerez envie de voir votre film réalisé, comme si vous pouviez en offrir un avant-goût. Votre dossier de documentaire montrera la rigueur de vos recherches et votre art de raconter une histoire. Il fera sentir votre personnalité. Il incarnera votre vision d’auteur.

Bien sûr, vous ne savez pas encore ce que donnera votre projet une fois tourné et monté. Votre histoire évoluera. De fait, vous réécrirez votre documentaire à plusieurs reprises :

  • dans le dossier avant le tournage
  • en cours de tournage
  • en cours de montage

Votre dossier, c’est un rêve éveillé. Parfois, vous rêvez peut-être des histoires dans votre tête, par anticipation, avant un évènement réel qui vous tient à coeur. Vous verrez que c’est un peu la même démarche.

 

Comment bien constituer votre dossier de documentaire ?

Il n’existe pas de modèle à suivre. Votre dossier de documentaire sera unique, dans la mesure où vous l’écrirez avec votre style, en fonction de vos recherches. Cependant, voici ses parties principales :

  • la Page de couverture avec le titre envisagé, vos noms et coordonnées, ceux de la société de production si vous en avez déjà une, la durée exacte du film, la date d’écriture, et une image qui reflète l’esprit de votre projet.
  • le Résumé (entre 10 lignes et 1 page) : de quoi s’agit-il dans votre film ? Quels sont les enjeux de votre projet et les grandes étapes de l’histoire ? Quelle sera sa forme ? C’est un avant-goût du film qui doit interpeller.
  • la Note d’intention de l’auteur (1 à 2 pages) : pourquoi ce documentaire, quelle est votre motivation, votre passion pour le sujet ? Quel est votre angle d’attaque (ou votre regard d’auteur, votre parti-pris, votre point de vue) ? Quelles sont vos valeurs en rapport avec ce sujet et comment apparaîtra votre engagement ? Vous pouvez dire « je » dans cette partie.
  • le Synopsis (ou un séquencier ou un scénario – de 10 à 30 pages) : imaginez la projection sur le papier du déroulement de votre documentaire. Cette partie donne la dramaturgie de votre film, constituée d’obstacles, de suspens, de résolutions… Donnez à voir, sentir, entendre les évènements réels qui seront filmés. Vous pouvez intégrer des séquences et des scènes déjà détaillées pour montrer comment les plans s’enchaîneront et votre mise en scène. Insérez toujours des images fortes montrant vos personnages, les lieux, ou évoquant des moments-clés.
  • le Traitement ou la Note de réalisation (1 à 2 pages) : c’est généralement le réalisateur qui écrit cette partie, mais cela peut être aussi l’auteur s’il a des idées précises sur la réalisation. Comment envisagez-vous de raconter cette histoire, c’est-à-dire quel dispositif de mise en scène allez-vous mettre en place ? Comment allez-vous reconstituer le réel (s’il est déjà passé par exemple) ? Comment ferez-vous sentir le temps qui passe ? Y aura-t-il une voix off ? Quel style ou quelle « couleur » aura votre film à l’écran (techniques de tournage, habillage…) ? Dans cette partie, vous indiquez également la manière dont vous envisagez d’utiliser les archives si votre film en contient, quelles sont vos sources d’archives, et quelle bande sonore et musique vous imaginez.

 

Comment accroître vos chances ? 

Au début de votre dossier de documentaire :

  • une Accroche évènementielle : des élections présidentielles, la guerre 1914-18, l’anniversaire de la mort de Joe Dassin ou de la création du Centre Pompidou… Votre documentaire aura d’autant plus de chances de trouver un financement, s’il est relié à une date anniversaire ou un évènement historique.
  • un Pitch, c’est-à-dire quelques lignes qui résument le projet de manière efficace. On parle aussi d' »Elevator Pitch » comme en fiction pour le Cinéma. Imaginez-vous dans un ascenseur avec un décideur et vous disposez pour le convaincre d’environ 1 minute, soit l’équivalent de 3/4 phrases. C’est un très bon exercice, car vous serez amenés à défendre votre projet oralement, pour accompagner le dossier écrit.
  • un Lien vers un « teaser » ou « trailer » si vous avez déjà effectué des repérages filmés ou une partie du tournage.

 

Et à la fin de votre dossier de documentaire :

  • des Annexes :  une liste de personnages avec leur photographie, ou une liste d’archives sonores et visuelles déjà identifiées, un extrait de texte ayant un rôle dans le film, ou des précisions sur vos repérages, ou encore une chronologie des évènements surtout s’il s’agit d’un documentaire historique/biographique, voire une bibliographie pour citer vos sources…
  • un Curriculum Vitae comprenant une filmographie de l’auteur si possible, ses expériences professionnelles et sa formation.

 

A suivre…

Découvrez en détails chacune de ces parties dans mes posts futurs. Je donnerai des exemples précis issus des dossiers que j’ai écrits ou d’autres dossiers en accès libre.

De plus, votre dossier de documentaire sera écrit d’une manière différente selon que vous vous adressiez à une chaîne de télévision/plateforme web ou à une commission d’aide à l’écriture au CNC (Centre National du Cinéma) ou à la SCAM (Société Civile des Auteurs Multimédia). Je reviendrai sur ces différences dans d’autres posts.

Pour recevoir la Newsletter avec les derniers articles de ce blog, inscrivez-vous à ma liste :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *